top of page

"C'est par désir de faire surgir une présence que débute mon travail sur ces portraits d'artistes, peintres ou sculpteur·rice·s. Je tente de conserver les émotions ressenties devant leurs oeuvres, de prolonger des instants suspendus vécus lors d'une exposition qui me surprend et me touche profondément. 

Je cherche à m'approcher d'eux, par un travail de matière au couteau et de peinture aux doigts, en plus de mes pinceaux. Je façonne mon sujet un peu comme une sculpture.  

Je ne saurais dire ce que je cherche dans leur regard, leurs mains. Je tente de m'entourer de leurs présences pour qu'ils m'accompagnent et me portent dans mes autres recherches artistiques.

                                                  __

L'abstraction est un dialogue avec la toile, où j'observe plus que je ne peins. Une recherche par les gestes, comme s'ils étaient des mots, chaque apparition appelant une réponse. Je m'exprime avec toutes sortes de palettes, spatules et pinceaux. C'est la toile qui me guide et m'entraîne.

A l'image de l'univers, entre cataclysme et genèse.

A l'image des siècles, entre guerre et paix, destruction et évolution.

A l'image de la vie et de ses tumultes, entre douleur et bonheur.

A l'image des êtres, de leurs désirs, leurs passés, leurs drames ou leurs joies, leurs forces et faiblesses, entre noirceur et bonté.

A l'image de la nature, de ses strates qui racontent son histoire, ses hivers, ses étés, ses forêts brulées qui rebourgeonnent.

C'est l'énergie de la vie et ses contradictions qui s'expriment dans mes toiles.

                                                   __

Ces deux chemins sont pour moi essentiels et un dialogue s'est installé.  C'est dans cet équilibre de rigueur et de liberté du geste que je trouve aujourd'hui mon épanouissement artistique."                                                                                                                                                                                                                                                     Karine Prette

Karine Prette, artiste française, est née à Marseille en 1966. Après avoir vécue dans le sud de la France et à Paris, elle s’est fixée à Bruxelles il y a 15 ans, une ville inspirante et vivante pour exercer son art.

Diplômée de l’école des arts de Uccle, Karine Prette travaille aussi pendant 8 ans dans  l'Atelier Rosmorduc de Bruxelles et suit en parallèle les cours d’histoire de l’art à l’IRSHAAB  l'Institut Royal Supérieur de l'Histoire De l'Art et d'Archéologie de Bruxelles. 

Depuis 2017 Karine Prette possède son propre atelier. Elle alterne son travail, in situ, avec des séjours en des résidences d’artistes dans les Ardennes ou en Andalousie. Des expériences riches et profitables pour sa recherche, dans une immersion avec la nature.

 

Expositions personelles:

Visages de l'intime, chez CONSCIOUS - Paris, France en 2023.

Dialogue(s) Espace Beaurepaire - Paris, France (2022).

Regards croisées à l' Atelier 35 Bruxelles,  Belgique (2021).

Univers / Atelier 35 Bruxelles, Belgique (2019).

Emotions chez Mobile art galerie à Bruxelles, Belgique (2018)

 

Expositions collectives

Art sablon, Bruxelles, Belgique (2022).Venise international art fair: Future landscapes, Palazzo Albrizzi-Capello de Venise - Italie (2021).Ventes solidaires, Collectif les amis des artistes - France (Novembre 2022). Ventes solidaires, Collectif les amis des artistes - France (Mars 2022). Collectif au B19 de Uccle, Belgique (2018). Les deux frères à Bruxelles, Belgique (2017). Collectif au B19 de Uccle, Belgique (2016)

bottom of page